ÉQUIPAGE

ÉQUIPAGE
ÉQUIPAGE

ÉQUIPAGE

Si l’équipage est, dans la marine, l’ensemble des officiers et marins embarqués sur un navire et inscrits au rôle, dans l’armée de terre l’expression «équipage» désigne un ensemble de matériels et de véhicules de transport réunis dans un but bien déterminé. On distinguait autrefois de nombreux équipages: équipages d’artillerie, de siège, de ponts; équipages militaires au service des quartiers généraux; équipages de campagne d’armée, de corps d’armée... Par exemple, les équipages de siège comprennent l’ensemble des approvisionnements en matériel dépendant du service de l’artillerie, réunis devant une place assiégée. Ces équipages sont souvent constitués en temps de paix et sont d’une composition déterminée. Suivant le rôle joué par les places-fortes dans les opérations, cet équipage de siège peut prendre des proportions considérables. Ainsi, quand Napoléon crée, en 1809, un équipage de siège pour l’armée d’Espagne, il y consacre quatre-vingt-quinze bouches à feu (chaque pièce comportant elle-même un équipage de vingt-quatre charrettes pour le transport de la pièce, de l’affût, des boulets et de la poudre), un équipage de mine et de matériel du génie et quatre mille chevaux d’artillerie servis par quatre bataillons de marche du train. L’équipage de siège est commandé par un général d’artillerie, secondé par un général du génie et cinquante officiers; il dispose de dix compagnies d’artillerie à pied, deux compagnies d’ouvriers, quatre de mineurs et six de pionniers.

Seule est utilisée actuellement l’expression «équipage de pont». Cette expression, qui désigne un ensemble de corps de support, de matériaux, d’agrès et d’outils qu’une armée transporte et qui permet de jeter un pont d’une certaine longueur, a pris aujourd’hui un sens plus large et l’équipage de pont comprend aussi les véhicules de transport et les engins de mise en œuvre (dans le cas de ponts lourds).

Le train des équipages, devenu l’arme du train, est un ensemble d’unités chargées de transports en tous genres au profit des armées. Les charrois sont d’abord obtenus par réquisition; puis au XVIIIe siècle, l’administration militaire passe des marchés avec des entrepreneurs qui, fournissant voitures, voituriers et animaux de trait, assurent désormais le transport des approvisionnements et des matériels des armées. Devant la carence de ces entreprises, Napoléon décide, en 1807, la militarisation des transports: ainsi naît le train des équipages, qui, à ses fonctions de transports en tous genres, joint bien plus tard, en devenant le train, des fonctions de circulation (régulation et contrôle).

équipage [ ekipaʒ ] n. m.
• 1496; de équiper
I
1Mar. Vx Ce qui sert à équiper un navire.
2(1537) Mod. Personnel navigant, ensemble des personnes qui assurent la manœuvre et le service sur un navire ( 2. marin). Équipage des différentes parties du navire. bordée. Homme d'équipage. « On peut vivre, un peu à l'étroit, équipage et passagers, à six ou sept personnes dans cette petite demeure flottante » (Maupassant). Rôle d'équipage.
3(v. 1930) Ensemble des personnes assurant la manœuvre d'un avion, et ensemble du personnel attaché au service dans les avions. navigant. Le commandant de bord et son équipage (copilote, hôtesse, mécanicien, steward). « L'Équipage », roman de J. Kessel. Par ext. L'équipage d'une navette spatiale.
II
1(1549) Vx Ensemble de tout le matériel (armes, munitions, bagages, chevaux, camions, vivres) qui accompagne une armée en campagne. attirail, bagage. Un équipage encombrant. impedimenta.
Mod. Train des équipages : corps de troupe chargé de l'entretien et de l'acheminement du matériel militaire.
2Vén. Ensemble des participants d'une chasse à courre (cavaliers, veneurs, piqueurs, chevaux, meute, etc.). Maître d'équipage.
3Vx « Provision de tout ce qui est nécessaire pour voyager ou s'entretenir honorablement, soit de valets, chevaux, carrosses, habits, armes, etc. » (Furetière). train. L'équipage marquait le luxe et la condition.
(1652) Anciennt Ensemble des voitures, chevaux... et du personnel qui en a charge. « j'ai les plus beaux chevaux, les plus charmants équipages de Paris » (Balzac).
4Vx Habit, toilette. accoutrement, costume, tenue. Où allait-elle en cet équipage ? « Diane, en galant équipage » (Baudelaire). Vx état. « on mit en piteux équipage Le pauvre potager » (La Fontaine).
III(1690) Techn. Ensemble des objets nécessaires à certains travaux ou entreprises. équipement, matériel. Équipage de pompe, de machines, de métiers.
Métrol. Équipage (mobile) : élément mobile d'un appareil de mesure.

équipage nom masculin (de équiper) Personnel assurant la manœuvre d'un navire, d'un vaisseau spatial, d'un avion ainsi que, le cas échéant, le service des passagers. Personnel militaire affecté au service d'un engin blindé, d'un ouvrage fortifié, d'un aéronef ou d'un bâtiment de la Marine nationale. Ensemble des personnes embarquées à bord d'un voilier pour en assurer la manœuvre. Littéraire. Ensemble de tout ce qui est nécessaire à quelqu'un pour voyager ; train de maison, voiture de maître ou suite d'un particulier qui donnent du faste à ses déplacements. Littéraire. Attelage d'une voiture de maître. Métallurgie Réunion d'au moins deux cylindres de laminoir accompagnés de leurs accessoires. Métrologie Ensemble des organes mobiles d'un instrument de mesure. Sports Dans les courses automobiles de rallye ou de longue durée sur circuit, ensemble des pilotes d'une voiture ou ensemble formé par le pilote et le navigateur chargé de le guider. Textiles Ensemble de toutes les lames montées sur un métier à tisser. Vénerie Ensemble des personnes, des chiens et des chevaux qui concourent à la chasse à courre du cerf, du chevreuil, du lièvre et du renard. (Pour le sanglier, on dit vautrait.) ● équipage (expressions) nom masculin (de équiper) Homme d'équipage, toute personne de l'équipage autre que le capitaine, les officiers et les maîtres. Équipage de prise, formation commandée par un officier et placée à bord d'un navire ennemi capturé. ● équipage (synonymes) nom masculin (de équiper) Vénerie. Ensemble des personnes, des chiens et des chevaux qui concourent...
Synonymes :

équipage
n. m.
d1./d MAR Ensemble du personnel à bord d'un navire.
Par ext. L'équipage d'un avion.
d2./d PHYS Organe mobile d'un appareil de mesure.

⇒ÉQUIPAGE, subst. masc.
A.— Vx ou vieilli
1. Ensemble des vêtements et accessoires adaptés à une profession ou une activité donnée. Être en complet équipage de guerre. Synon. tenue. Je veux vous apparaître dans mon équipage de pèlerin (COURIER, Lettres Fr. et It., 1811, p. 848). Les deux réfugiés sortirent en complet équipage de chasse, portant leurs oiseaux sur le poing (THIERRY, Récits mérov., t. 2, 1840, p. 106).
[Gén. dans un cont. iron.] Vêtement et accessoires constituant un costume. Quasi-synon. tenue, accoutrement. Je couvris mon front chauve d'un chapeau à plumet; et, dans ce burlesque équipage, je me fis conduire au palais de... (JOUY, Hermite, t. 2, 1812, p. 208). Vercingétorix était nu. Il avait pour tout équipage un bouclier, pendu à son dos (ROMAINS, Copains, 1913, p. 258) :
1. ... une paire de babouches du Levant fleuries et surdorées; des gants lâches et poudreux de cardinal ancien; enfin un mouchoir de soie d'Arménie, tout humide d'éternuements de priseur, complétait le bizarre équipage de mon hôte.
MILOSZ, Amour. initiation, 1910, p. 30.
2. Ensemble de ce qui est nécessaire à certaines activités.
a) VÉN. Ensemble englobant le maître, les veneurs, le personnel, les animaux et le matériel, voitures incluses, nécessaires pour une partie de chasse (d'apr. DUCHARTRE, 1973). Ogier, marquis d'Hautecœur (...) pourvu de la charge de capitaine général de la vénerie et de l'équipage du sanglier (ZOLA, Rêve, 1888, p. 151). Les châtelains bourgeois (...) hésitaient à monter de petits équipages à courre le lièvre et regrettaient de n'être point anglais (NIZAN, Conspir., 1938, p. 134). L'équipage de la vénerie lance un cerf dans la forêt de Fontainebleau (LA HÊTRAIE, Chasse, vén., fauconn., 1945, p. 139).
b) Dans le domaine milit., au plur. Ensemble du matériel et des voitures nécessaires à une armée en campagne. Synon. bagages, équipement. Les équipages du siège doivent comprendre des canons longs et des canons courts (ALVIN, Artill., Matér., 1908, p. 15). Tout un régiment du train liquidait ses équipages, chevaux, voitures, harnais, farines (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 424). Loc. Train des équipages.
c) TECHNOLOGIE
Ensembles des machines et outils nécessaires à certaines activités industrielles ou artisanales (d'apr. CHESN., 1857). Synon. équipement, matériel. Dans l'ensemble de l'équipage de sonde, nous distinguerons sous le nom d'engin extérieur, tout ce qui se trouve au dessus du sol (HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Exploitation mines, 1905, p. 85).
Pièce ou ensemble de pièces faisant partie d'un dispositif mécanique, d'une machine ou d'un instrument. Dans le dispositif avec engrenage, on interpose entre les deux arbres un équipage tournant autour de l'un d'eux et composé d'une première roue engrenant avec la roue de cet arbre et d'une deuxième engrenant avec la première (GORGEU, Machines-outils, 1928, p. 81).
Équipage mobile. ,,Partie mobile d'un instrument de mesure; partie d'un appareil électrique qui porte les éléments mobiles de contact`` (SIZ. 1968). Ce galvanomètre, (...) comporte à la fois l'équipage mobile à miroir et ses aimants (Catal. instrum. lab. [Prolabo], 1932, p. 95).
3. Voiture de maître avec son attelage et le personnel de service. Équipage rapide, brillant, élégant; aller en bel équipage. Un brillant équipage aux chevaux gris pommelés, couverts d'écume(BALZAC, Annette, t. 1, 1824, p. 71). Les équipages aux cochers étincelant de chamarrures (ADAM, Enf. Aust., 1902, p. 1). Aux équipages, aux fiacres, aux omnibus patauds, se mêlaient de meuglantes automobiles (DUHAMEL, Nuit St-Jean, 1935, p. 30).
P. méton.
♦ Attelage d'une voiture de maître. Partez en avant avec l'équipage de mules que je mets à votre disposition (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 196).
♦ Voiture de maître. Au fond de la remise, entre un fouillis d'objets inutilisables, on reconnaissait dans l'obscurité un équipage de forme ancienne, couvert de poussière et aux roues à moitié vermoulues (LACRETELLE, Hts ponts, t. 4, 1935, p. 241).
B.— Usuel. Personnel employé à bord d'un navire, d'un avion.
1. MAR. Ensemble du personnel, à l'exception des officiers (l'état-major), nécessaire à la manœuvre et au service d'un navire civil ou militaire. Un équipage de x hommes; l'équipage d'un voilier. Parmi les gens de son équipage je vous ai dit qu'il y avait pour le moment deux bandits corses (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 416). On rappellera, (...) le cas de « La Bourgogne » perdue par abordage en 1898 en engloutissant 104 hommes d'équipage et 424 passagers (BENOIST, PETTIER, Transp. mar., 1961, p. 98) :
2. Le Cydnus (...) était déjà au large. C'est le seul moyen qu'on ait trouvé jusqu'ici pour avoir l'équipage au complet au moment du départ, sans être obligé de faire battre tous les bouges de Saint-Nazaire par les gendarmes.
A. DAUDET, Jack, t. 2, 1876, p. 108.
Maître d'équipage. ,,Chef immédiat de l'équipage et le premier sous-officier à bord`` (BACH.-DEZ. 1882). Le sifflet aigu et cadencé du maître d'équipage qui commande la manœuvre (LAMART., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 37).
[Suivi d'un compl. désignant le type de personnel] Équipage de rameurs, de boucaniers, de bandits. Les ports naturels voyaient partir jadis, chaque automne, des équipages de hardis pêcheurs à la poursuite des baleines (VIDAL DE LA BL., Tabl. géogr. de Fr., 1908, p. 375).
2. P. anal.
a) Ensemble du personnel nécessaire à la manœuvre et au service d'un avion civil ou militaire. L'équipage de notre avion ne connaissant ni la route, ni les signaux, ce seraient des appareils russes qui devraient nous transporter (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 59).
Chef d'équipage. Officier commandant l'équipage d'un avion militaire. Magnin exposa la mission aux chefs d'équipage qui la transmettraient quand les avions seraient en vol (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 813).
b) Ensemble du personnel nécessaire à la manœuvre et au service d'un engin blindé. Chaque équipage est formé d'un chef de char qui n'a jamais tiré le canon et d'un conducteur qui n'a pas fait quatre heures de conduite (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 32).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1455 ecupage « ensemble de ceux qui assurent la manœuvre et le service sur un navire » (Débat des hérauts de France et d'Angleterre, éd. L. Pannier et P. Meyer, 78); 2. 1540 équipage « ensemble du matériel nécessaire pour certaines activités (guerre, chasse, etc.) » (N. HERBERAY DES ESSARTS, Premier livre d'Amadis, éd. H. Vaganay, p. 87); 3. 1611 « l'habit et la toilette » (MALHERBE, Œuvres, éd. L. Lalanne, t. 2, p. 253). Dér. du rad. de équiper; suff. -age. Fréq. abs. littér. :1 409. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 2 940, b) 2 611; XXe s. : a) 1 130, b) 1 403. Bbg. Connaissons mieux notre vocab. Vie Lang. 1952, pp. 154-155; 186-188. — DALBEC (L.), FOURNIER (C.), RIVARD (M.). Terminol. des aéroports. Banque Mots. 1973, n° 5, p. 80. — LA LANDELLE (G. de). Le Lang. Les marins. Paris, 1859, p. 409. — LEW. 1960, p. 102. — PERROT (G.). Vocab. milit. Banque Mots. 1972, n° 4, p. 209. — QUEM. DDL t. 2. — SPITZER (L.). Frz. habiller... Z. fr. Spr. Lit. 1919, t. 45, p. 373.

équipage [ekipaʒ] n. m.
ÉTYM. XVIe; v. 1455, écupage; de équiper.
———
I
1 Vx, mar. Ce qui sert à équiper un navire.
2 (1537). Mod. Personnel navigant, ensemble des personnes qui assurent la manœuvre et le service sur un navire. Marin. || Les hommes d'équipage. || Le commandant et son équipage. || Équipage réparti sur les différentes parties du navire. Bordée (→ Bâbord, cit.). || Logement de l'équipage sur le rouf. || Le médecin de l'équipage. → Du bord. || Cuisinier d'un équipage. Coq. || L'équipage d'une embarcation, d'un vaisseau de guerre. || Équipage de ligne. || Pourvoir d'un équipage un bateau saisi. Amariner. || Consigner l'équipage.
… d'équipage. || Homme d'équipage. Marin (→ Albatros, cit. 1). || Rôle d'équipage. || Maître d'équipage.
Milit. || Corps des équipages de la flotte : ensemble des personnels non officiers de la marine de guerre. || Musique des équipages (de la flotte).
1 Ces oies fournirent aux équipages du capitaine Cook un rafraîchissement aussi agréable qu'il le fut aux îles Malouines à nos Français.
Buffon, Hist. nat. des oiseaux, Œuvres, t. VIII, p. 444.
2 C'est sûrement un grand bien pour les équipages de faire le tour du monde sans relâcher à O-Taïti.
La Pérouse, Voyages autour du monde…, t. IV, p. 224.
3 On peut vivre, un peu à l'étroit, équipage et passagers, à six ou sept personnes dans cette petite demeure flottante (…)
Maupassant, la Vie errante, II, p. 13.
3 (V. 1930). Ensemble des personnes qui assurent la manœuvre d'un avion et du personnel attaché au service dans les avions. || L'équipage d'un chasseur, d'un bombardier (→ Drosser, cit. 2). || Chef d'équipage : officier commandant un avion militaire.L'Équipage, roman de J. Kessel.
4 Cet équipage, dont la position est inconnue, se manifeste déjà aux vivants, hors de l'espace, hors du temps, et sur les feuilles blanches des postes de radio ce sont déjà des fantômes qui écrivent.
Saint-Exupéry, Vol de nuit, p. 153.
Par ext. || L'équipage d'un vaisseau spatial, d'une navette spatiale.
4 (XVIe). Milit. Ensemble des personnels militaires se trouvant à bord d'un engin de transport pour en assurer la manœuvre. || L'équipage d'un blindé, d'un char, d'un engin.
———
II
1 (1549). Vx. Ensemble de tout le matériel (armes, munitions, bagages, chevaux, camions, vivres) qui accompagne une armée en campagne. Attirail, bagage. || Équipages d'artillerie. || Équipage de soldats.
5 On ne voit ici que des adieux, des équipages qui nous empêchent de passer dans les rues. Je reviens demain pour faire partir celui de mon fils (…)
Mme de Sévigné, 267, 22 avr. 1672.
6 On ne concevait pas comment la tête de cette colonne pourrait traîner et soutenir dans une si longue route une aussi lourde masse d'équipages.
Ph.-P. Ségur, Hist. de Napoléon, IX, I.
Mod. || Train des équipages ou, par abrév., les équipages : corps de troupe chargé de l'entretien et de l'acheminement du matériel militaire. (fam.) Cambouis (Royal Cambouis).
6.1 Pour que vous soyez plus à l'abri des intempéries, plus libre et près de moi, je vous ai affecté aux équipages. Vous êtes caporal d'échelon. Les écuries sont derrière l'église, le soir nous pourrons bavarder.
Jacques Laurent, les Bêtises, p. 38.
2 (1580; t. de chasse, 1549). Vx. « Provision de tout ce qui est nécessaire pour voyager ou s'entretenir honorablement, soit de valets, chevaux, carrosses, habits, armes, etc. » (Furetière). Train et (vx) arroi. || Le meuble et l'équipage d'un particulier. || L'équipage marquait le luxe et la condition. || Équipage en voyage.
En équipage. || Ils sont arrivés en grand équipage (→ aussi cit. 10).
7 Les voyages ne me blessent que par la dépense, qui est grande et outre mes forces; ayant accoutumé d'y être avec équipage non nécessaire seulement, mais encore honnête (…)
Montaigne, Essais, III, 9.
8 (…) que n'avez-vous fait un équipage proportionné à celui des autres, à la misère du temps, au (…) retranchement (…) dont le Roi donne l'exemple ?
Mme de Sévigné, 1270, mars 1690.
9 Ôtez-moi ce luxe d'habits, cette superfluité du train, et cette vanité d'équipage.
Bourdaloue, in Lafaye, Dict. des synonymes, Train, Équipage.
10 S'il fallait qu'elle me vînt visiter en équipage de grand-Dame (…)
Molière, le Bourgeois gentilhomme, III, 12.
11 Le meuble et l'équipage aidaient fort à la chose : Quatre sièges boiteux, un manche de balai; Tout sentait son sabbat et sa métamorphose.
La Fontaine, Fables, VII, 15.
Vén. Ensemble des participants d'une chasse à courre (cavaliers, veneurs, piqueurs, chevaux, meute, etc.). || Le maître d'équipage.
(1690). Anciennt. Ensemble des voitures, chevaux, harnais… et du personnel qui en a charge; la voiture elle-même. Attelage (→ Cheval, cit. 31; contraster, cit. 2; dépasser, cit. 2). || Avoir un bel équipage. || Un fringant équipage.
12 Connaisseur en chevaux, il en trafique si bien que mon écurie coûte fort peu de chose, et j'ai les plus beaux chevaux, les plus charmants équipages de Paris (…) il n'y a pas d'équipage mieux tenu que le nôtre.
Balzac, la Fausse Maîtresse, Pl., t. II, p. 25-33.
3 (1611; n. f., 1594). Vx. Habit, toilette. Accoutrement, costume, tenue. || Être en bon ou en mauvais équipage : être bien ou mal vêtu. || Être en équipage de… : être en tenue de…
13 Elle paraît ordinairement avec une coiffure plate et négligée, en simple déshabillé, sans corps (corset)… : elle est belle en cet équipage (…)
La Bruyère, les Caractères, III, 73.
14 Imaginez Diane en galant équipage, Parcourant les forêts ou battant les halliers, Cheveux et gorge au vent, s'enivrant de tapage, Superbe et défiant les meilleurs cavaliers !
Baudelaire, les Fleurs du mal, Spleen et Idéal, LIX.
(1868). Littér. Ensemble des personnes avec qui l'on effectue une promenade, une sortie.
Fig. (1636). État, situation. || Être en mauvais, triste, pauvre, piteux équipage (→ Carreau, cit. 6).
15 Son ami, le voyant en mauvais équipage,
Lui dit : « D'où vient cela ? — De la fortune, hélas ! »
La Fontaine, Fables, VII, 14.
———
III (1690). Techn. Ensemble des objets nécessaires à certains travaux ou entreprises. Équipement, matériel. || Équipages de pont, permettant la construction d'un pont de bateaux réglementaire. || Équipage de construction dans le bâtiment. || Équipage de machines, de métiers, de pompe.Spécialt. || Équipage de lunette. Oculaire. || Équipage mobile d'un appareil de mesure.

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • equipage — Equipage. s. m. v. Se dit du train, de la suite, mulets, chevaux, valets, hardes &c. Grand, superbe equipage. equipage de guerre. equipage de chasse. son equipage est parti, est arrivé. il a perdu son equipage. faire son equipage. les equipages… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Equipage — Équipage L’équipage, d une manière générale, désigne l ensemble du personnel affecté à la bonne marche d un véhicule. On parle ainsi d équipage sur un avion, sur un bateau, sur un char d assaut... Sur un avion ou navire, l équipage est sous les… …   Wikipédia en Français

  • Equipage — Sf Kutsche per. Wortschatz fach. (17. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. équipage (auch: Besatzung, Ausrüstung ), einer Ableitung von frz. équiper (ein Schiff) ausrüsten, mit dem Nötigen versehen , aus anord. skipa einrichten, einordnen ;… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Equipage — Eq ui*page (?; 48), n. [F. [ e]quipage, fr. [ e]quiper. See {Equip}.] 1. Furniture or outfit, whether useful or ornamental; especially, the furniture and supplies of a vessel, fitting her for a voyage or for warlike purposes, or the furniture and …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Equipage — is a small press publisher of poetry, based in Cambridge, run by the poet and academic Rod Mengham. Equipage s authors include J. H. Prynne, Tom Raworth, Barry MacSweeney, Peter Gizzi, Brian Henry, and John Kinsella. External links *… …   Wikipedia

  • equipage — 1570s, from Fr. équipage (15c.), from équiper (see EQUIP (Cf. equip)). Now largely replaced by EQUIPMENT (Cf. equipment) …   Etymology dictionary

  • Equipage — (fr., spr. Ekipahsch), 1) Gepäck, Reisegeräth; 2) was der einzelne Soldat, bes. der Offizier, od. auch eine Armee im Felde, aber nicht in der Schlacht gebraucht; so: Belagerungs E. u. Brücken E., das gesammte Material, welches zu einer Belagerung …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Equipage — (spr. Ekipahsch), die Pfannen zum Klären u. Einkochen des Zuckersaftes, s. Zuckerfabrikation I. A) b) …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Equipage — (franz., spr. ekipāsch ), Kutsche und Pferde mit der dazu gehörigen Bedienung; beim Militär früher soviel wie Equipierung (s. d.); in der Kriegsmarine die gesamte zur Bedienung des Schiffes nötige Besatzung, soviel wie Flottenmannschaft, entweder …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Equipage — (frz., spr. ekipahsch ), Reisegerät; Pferd und Wagen; Ausrüstung eines Offiziers, einschließlich der Sattelung und Packung der Pferde; die gesamte Besatzung eines Schiffs; equipieren, ausrüsten …   Kleines Konversations-Lexikon


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»